Les avantages d’un coaching des dirigeants

Pour agrandir la part de marché et pour faire face à la concurrence, les entreprises ont besoin de faire appel à un coaching pour dirigeants ou coaching exécutif. C’est un accompagnement qui va les aider à améliorer leurs compétences et à augmenter la productivité de leurs équipes. Le coaching de dirigeants offre de nombreux avantages à tous les niveaux.

Pour les dirigeants

Le coaching exécutif s’agit d’un accompagnement sur-mesure dédié spécialement aux chefs d’entreprise. Il est donné par des professionnels qualifiés et a pour mission d’aider les coachés à atteindre des objectifs bien précis. Ce coaching offre de nombreux avantages aux dirigeants :

  • Pendant les séances de coaching, les dirigeants seront amenés à identifier les différents blocages rencontrés dans leur vie professionnelle.
  • À l’issu de ce coaching, les dirigeants améliorent efficacement leurs compétences et leurs performances ; et gèrent mieux les activités de l’entreprise ainsi que son équipe.
  • Dans le cadre des prises de décisions, ce processus peut également les aider à évoluer, car pour la survie d’une entreprise, les mauvaises prises de décisions sont à éviter.
  • Différent d’une formation professionnelle, le coaching de dirigeants apprend également aux coachés à gérer le temps de travail dans l’objectif de traiter les priorités au meilleur délai et éviter autant que possible les urgences.
  • Pour les dirigeants, cet accompagnement permet aussi d’améliorer le sens du leadership, une qualité plus qu’indispensable pour influencer de manière indirecte toute l’équipe à atteindre des objectifs définis.
  • Durant les séances de coaching, ils sont invités à optimiser leur confiance en soi et à avoir des attitudes positives.

Pour l’équipe

Dans le coaching exécutif, les bénéficiaires ne sont pas uniquement les dirigeants, l’équipe peut également profiter de ses avantages. Effectivement, les salariés deviennent plus productifs grâce au coaching, car avec des dirigeants coachés, les salariés sont également amenés à gérer leur stress au travail et à augmenter leur estime de soi. Les chefs d’entreprises seront aussi plus en mesure d’aider les salariés à avoir une vision claire sur les missions qui leur sont confiées et optimiser le potentiel de chacun dans le but de récolter des résultats beaucoup plus satisfaisants.

Pour l’équipe, ce type de coaching aide à la gestion de carrière et améliore les relations entre différents collaborateurs. Tout cela est nécessaire pour aboutir à une meilleure politique organisationnelle, à une bonne coordination des tâches, et à une vie professionnelle de bonne ambiance et loin des conflits.

Pour la société

Le coaching des managers est l’un des leviers de développement au sein d’une entreprise. Notons que peu importe sa taille, cette dernière vise toujours à accroître sa part de marché et à maximiser son profil. Le moyen efficace pour les atteindre n’est autre que cet accompagnement. Grâce au coaching exécutif, toute entreprise s’en tirera gagnante.

Comment trouver un emploi en Suisse rapidement ?

Vous avez décidé de déménager en Suisse pour vous créer une nouvelle vie. Ou encore pour démarrer votre périple avec votre partenaire. Même si c’est une aventure assez palpitante. Vous ne voulez pas arriver là-bas sans aucune ressource et sans travail. Découvrez dans notre guide comment trouver un emploi rapidement en Suisse.

Optimisez votre CV

Tous les pays n’ont pas les mêmes normes en ce qui concerne un CV. Si vous voulez augmenter votre chance de trouver un bon travail rapidement en Suisse. Il est donc important de vous assurer que le vôtre soit conforme aux modèles appliqués dans le pays. Sur www.genius-cv.com vous pouvez d’ailleurs trouver comment faire en sorte que votre CV réponde aux normes suisses. Vous y découvrirez quelles sont les informations que vous devez mettre dans votre CV et comment les agencer. La présentation est effectivement très importante c’est pourquoi il est essentiel de connaître les règles à respecter.

Postulez

Une fois que vous avez adapté votre CV aux normes des recrutements suisses. Vous pouvez déposer votre candidature auprès des diverses entreprises du pays. Vous pouvez d’ailleurs postuler en ligne. Il existe effectivement des plateformes par lesquelles vous pouvez passer. Il vous suffit d’y déposer votre CV et d’attendre qu’on vous contacte. Vous pouvez également y répondre à une offre d’emploi. Avec les innombrables appels à candidatures disponibles, vous êtes sûr de trouver rapidement du travail en Suisse. N’oubliez pas non plus de consulter les pages sociales des entreprises suisses. Vous pouvez y découvrir des propositions intéressantes. Si l’une de ces offres vous convient, vous pourrez y postuler sans aucun problème. Et si vous avez des amis ou des proches dans le pays. Vous pouvez leur demander de recommander votre candidature à leur société.

Créez votre propre entreprise

Si vous n’avez pas envie de travailler pour l’entreprise. Vous pouvez aussi devenir votre propre patron. Pour cela, vous allez créer une entreprise en Suisse. Avant de vous lancer, vous devez prendre connaissance des réglementations en vigueur pour que le processus se réalise sans problème. Et pour que votre entité marche et soit pérenne, il faut trouver une idée assez originale pour vous démarquer des autres déjà existantes. Par ailleurs, vous devez savoir que pour pouvoir ouvrir une société en Suisse vous devez :

  • Résider en Suisse et disposer d’un droit de séjour et de travail dans le pays. Généralement si vous avez résidé en Suisse pendant 90 jours, vous pourrez y implanter votre nouvelle entité.
  • Choisir le statut juridique et la raison sociale de votre firme. Il vous faudra d’ailleurs vérifier que la dénomination est bien disponible pour pouvoir l’utiliser.
  • Disposer d’un capital entre 20 000 à 100 000 CHF selon votre statut juridique. Le capital devra être déposé dans une banque dans un compte de consignation.
  • Signer l’acte authentique devant le notaire qui stipule la création de votre société.

Il existe des règles à respecter pour chaque statut juridique. Vous devez donc en prendre connaissance pour que votre entreprise soit bien en règle avec la loi.

GPEC : un levier intéressant pour l’entreprise

Nous le savons tous, le levier principal d’une entreprise ne provient pas de son capital, de sa capacité d’investissement ou encore de ses actionnaires, mais bel et bien des ressources humaines. Quoi qu’il arrive, l’argent ne pourra jamais remplacer une personne qui travaille. Par conséquent, les ressources humaines sont le premier levier de l’entreprise et c’est pour cela qu’il est important de mettre tout en œuvre pour que les salariés, les collaborateurs et autres se sentent le mieux possible dans l’entreprise. Dans cet article, nous allons aborder une étape très importante dans les grandes entreprises : le GPEC. 

Qu’est-ce que le GPEC ? 

Avant toute chose, il va être important de clarifier ce que veut dire ce terme barbare de GPEC. Pour faire simple donc, la GPEC est la Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences. Concrètement donc, il s’agit simplement d’une démarche qui va permettre à l’entreprise de connaître ses besoins et ses ressources. Cette démarche précise est très importante dans les ressources humaines, car elle permet de tirer des conclusions et de voir des possibilités pour le futur. Elle permet aussi de faire un “état des lieux” des ressources de l’entreprise au niveau salarial. Comme nous vous le disions en préambule, les ressources humaines sont un lever intéressant. Par ce biais, et par filiation simple, la GPEC est donc un élément fondamental et un levier capital pour une entreprise. 

Vous l’aurez compris, la GPEC permet donc de comprendre et d’analyser les forces de l’entreprise au niveau des ressources humaines. Elle permet aussi de révéler le plein potentiel de ses salariés en faisant état des compétences de chacun. Le but ici n’est pas de collectiviser les salariés, mais au contraire, de les individualiser au maximum pour que les salariés évoquent leurs compétences précises qu’ils pourraient mettre en œuvre pour l’entreprise. Dans la réalité des choses, la GPEC permet plusieurs aspects : 

  • Elle facilite le recrutement avec des fiches de postes beaucoup plus détaillées, 
  • elle tente de résoudre les problèmes d’effectif : sous nombre ou sur nombre, 
  • elle optimise les compétences de chacun et les possibilités de formations des salariés, 
  • elle tend à valoriser les compétences individuelles et collectives. 

Bien évidemment, il serait impossible de tout lister ici. Cependant, vous l’aurez compris, c’est un élément qui est très important et qui peut s’avérer extrêmement utile pour les entreprises sur le long terme. En clair, c’est un réel levier pour une entreprise, car cela permet de prendre conscience du plein potentiel des ressources humaines en force. 

Il serait stupide de ne pas dire que la GPEC peut aussi faire partie d’une stratégie importante visant à améliorer les résultats de l’entreprise. En effet, le but est bien sûr de développer au maximum l’entreprise en optimisant l’entreprise et le travail. Voilà le seul mot qu’il faut retenir du GPEC : l’optimisation. En effet, tout est question d’optimisation dans cet état des lieux des ressources humaines. En clair, cet état des lieux peut permettre à l’entreprise d’évoluer plus rapidement par la suite, quoi qu’il puisse arriver et quelles que soient les conjonctures.

Les conseils pratiques pour choisir entre deux offres d’emploi intéressantes

Face à deux offres d’emploi intéressantes, il faut être sûr de faire le bon choix en tenant compte de quelques critères importants. Pour bien choisir, avoir une vue d’ensemble de la situation est important. Dans votre processus décisionnel, le salaire, les avantages sociaux ainsi que la notoriété ne devraient pas être les seuls facteurs à prendre en considération, car il faut également évaluer la dynamique de l’entreprise, la relation en entreprise et le style de gestion préconisé par la direction. Les critères à prioriser doivent être bons pour choisir entre deux offres d’emploi intéressantes. Sélectionner une offre d’emploi plutôt qu’une autre demande donc beaucoup d’attention.

Votre première impression compte énormément

Vous fier à votre première impression est important étant donné qu’elle vous apporte de bons indices sur l’établissement. Le ton et l’ambiance établis par votre interlocuteur lors de votre entrevue sont souvent un signe encourageant. Définir l’employeur qui vous a plu, qui vous a mis le plus à l’aise et qui vous a surtout fait sentir en confiance est celui à choisir. Pour confirmer votre première impression choisissez celui :

  • Qui a été ouvert à vos questions.
  • Qui correspond le plus à votre personnalité.
  • Qui vous a bien décrit vos principales responsabilités.

La raison pour laquelle vous avez quitté votre ancien poste doit influencer votre décision

Le fait de quitter de plein gré votre ancien emploi signifie que certains aspects de votre travail ne répondaient plus à vos besoins et à vos attentes. L’objectif précis que vous avez eu en tête en quittant votre dernier emploi ne doit donc pas vous perdre de vue. Pour arriver à relever de nouveaux défis, ne prenez surtout pas le risque de choisir l’employeur qui vous propose le même cadre de travail (ou avec quelques avantages additionnels) que l’établissement que vous venez de quitter. Dans un premier temps, vous pourriez être satisfait du petit changement d’air, mais l’absence de confort qu’auparavant va vite venir vous troubler. Pour choisir le nouvel emploi qui correspondra le plus à vos besoins, vous devez donc absolument tenir compte de vos expériences passées.

Votre bien-être au travail est toujours à évaluer

Le critère important dans votre processus de recherche d’un nouvel emploi doit être votre bien-être au travail. Un emploi qui va beaucoup vous stresser ou qui ne va pas assez vous stimuler sera donc à exclure, car cet emploi ne vous rendra pas du tout à l’aise. La distance entre votre domicile et votre lieu de travail est aussi à prendre en compte. Un emploi qui répond réellement à vos besoins doit favoriser votre bonheur et surtout votre épanouissement personnel donc il est conseillé de toujours considérer l’équipe de travail.

 

L’importance du premier emploi sur une carrière professionnelle

Après les études, un premier emploi est le point de départ de la vie professionnelle. Si auparavant, celui-ci était le point de départ d’une carrière dans un poste précis, de nos jours, la multiplicité des opportunités a fait qu’il sert surtout de tremplin pour une vie professionnelle plus riche et plus épanouie.

L’importance et l’impact d’un premier emploi sur la carrière professionnelle

Bon nombre de jeunes diplômés voient en leur premier emploi le résultat de leur année d’étude, et par conséquent espèrent d’emblée conquérir un poste à hauteur de leur diplôme. Or les employeurs modernes se basent sur de nombreux paramètres pour les postes clés ou encore les postes nécessitant d’autres atouts que le niveau académique.

Ainsi pour une carrière épanouie, il est important de disposer d’un poste évolutif lors de son premier emploi. Ce type de poste impacte beaucoup sur la suite du parcours professionnel. Il permet dans un premier temps d’acquérir de l’expérience afin de pouvoir accéder à un poste plus important. Mais il permet également de pouvoir exprimer plus ouvertement son potentiel. Enfin, avec ce type de poste, on ne reste pas figé sur le même poste depuis des décennies, il contribue à notre développement professionnel et humain, tout en nous laissant évoluer à notre rythme.

Les postes intéressants pour un premier emploi

La réalité du marché ne s’accorde pas souvent avec nos désirs. De ce fait, le poste désiré est le plus souvent inaccessible pour les jeunes fraîchement sortis de la fac. En fonction des débouchés et des secteurs d’activité en vogue, l’emploi rêvé peut dans un premier temps être indisponible, pourtant il existe un moyen simple de bâtir une carrière dans le secteur rêver et atteindre ce poste tant convoité. Avec un poste évolutif aux multiples facettes, on peut rapidement accéder au poste rêvé.

  • Le poste d’assistant : le rôle d’assistant est sans doute le moyen le plus simple et le plus sûr pour les jeunes d’acquérir de l’expérience, mais également de se familiariser dans le monde professionnel. C’est un poste qui évolue beaucoup, ouvert à de nombreuses opportunités ;
  • Le poste d’intérimaire : être intérimaire permet d’élargir son niveau relationnel, ainsi que de démontrer son niveau de compétence dans un environnement moins risqué ;
  • Le poste de stagiaire : comme l’intérimaire, il permet en grande partie à acquérir de l’expérience, mais également de prouver son niveau de compétence. Il permet d’avoir de bonne référence et de recommandation ;

L’entretien, une étape cruciale pour un premier poste

Les recruteurs s’appuient beaucoup sur leur première impression dans le processus de recrutement. De ce fait, il est important de bien soigner sa prestation et de n’omettre aucun détail sur son parcours, mais le plus important être le plus précis et le plus clair possible sur les ambitions et perspectives d’avenir.